Renforcer l'entraide, la coopération
et la solidarité entre les institutions judiciaires

A propos

L’AHJUCAF est une association qui comprend cinquante cours judiciaires suprêmes francophones.

Elle a pour objectif de renforcer la coopération entre institutions judiciaires, notamment par des actions de formation et des missions d’expertise.

La jurisprudence des cours suprêmes

Juricaf

Partenaires

 

Discours

 

Dr Abdallah Ben Mohammed Ben Ibrahim AL SKEIKH

Ministre de la Justice du Royaume d’Arabie Saoudite


Le juge de cassation à l’aube du 21ème siècle


Au nom du Dieu
clément et miséricordieux, louange à Dieu.

Excellence et chers frères,

Monsieur le Professeur Mohammed Bouzoubaa, Ministre de la Justice du Royaume
du Maroc,

Frère, Excellence, Monsieur le Docteur Dahak, Premier Président de la Cour
suprême, Président de l’Association des Hautes Juridictions de cassation des pays ayant en
partage l’usage du français.

Excellence, Monsieur le Wali de Marrakech,
Mesdames et Messieurs.

Il m’honore aujourd’hui de répondre à l’invitation généreuse de mon cher frère Son
Excellence le Pr Mohammed Bouzoubaa, Ministre de la Justice, pour participer au cours de
cette première réunion de votre jeune association en tant qu’officiel et aussi en tant que Vice-
président du Bureau Exécutif du Conseil des Ministres de la justice arabe et représentant ce
même Conseil.

Je voudrais à cette occasion vous transmettre les salutations et l’estime de Leurs
Excellences les Ministres de la Justice arabe, ainsi que leur profond souhait sincère pour le
couronnement de votre réunion par le succès et la réalisation de vos objectifs de justice et
d’équité.

Permettez-moi aussi d’exprimer ma haute gratitude à Sa Majesté le Roi Mohammed
VI pour le Haut Patronage qu’il a toujours veillé à octroyer à la justice, étant un choix
stratégique pour approfondir l’Etat de Droit et protéger les Droits de l’Homme.

Je voudrais aussi exprimer mes profonds remerciements au peuple marocain frère, lui
souhaitant bonheur et prospérité.

Chers amis, sans nul doute qu’une conférence de ce type avec la présence d’un tel
nombre de Présidents de Cours de cassation, de juges, d’hommes de droit et ce sur une durée
de trois jours est un signe palpable de la croyance profonde et la participation de tous pour
renforcer la coopération pour la création d’un monde dominé par la justice et la stabilité, ainsi
qu’un soutien profond au développement durable pour protéger ces droits.

Chaque rencontre qui a lieu dans le cadre de la justice verse dans le service des hauts
intérêts de l’être humain qui a été choisi par Dieu comme étant son lieutenant sur cette terre.

L’Islam, depuis sa création, a travaillé pour combattre toutes les injustices et pour la
réalisation de la justice et l’égalité entre toutes les âmes.

Le monde d’aujourd’hui est devenu un système interconnecté. Etant donné le
développement technologique ou grâce à ce développement, on vit dans un "petit village". Les
efforts de tous sont demandés pour servir les objectifs de la justice, la justice qui est
considérée comme étant le pilier essentiel de la stabilité, du développement et de la prospérité
des nations.

Enfin, mes profonds remerciements et ma gratitude à Son Excellence, mon frère, le
Ministre de la Justice du Royaume du Maroc frère, ainsi qu’à mon frère, M. le Docteur Driss
Dahak, Président de l’association, pour tout le soin et l’hospitalité qu’ils nous ont accordés.

Je voudrais par ailleurs remercier la commission préparatoire pour la préparation
particulièrement délicate de cette réunion.

J’implore le Très-Haut de couronner vos travaux de succès et de vous permettre de
réaliser vos objectifs.

Merci pour votre écoute.

 
  • Facebook
  • RSS Feed