Renforcer l'entraide, la coopération
et la solidarité entre les institutions judiciaires

A propos

L’AHJUCAF est une association qui comprend cinquante cours judiciaires suprêmes francophones.

Elle a pour objectif de renforcer la coopération entre institutions judiciaires, notamment par des actions de formation et des missions d’expertise.

La jurisprudence des cours suprêmes

Juricaf

Partenaires

 

Allocution

 

Monsieur Saliou AKADIRI

Directeur de cabinet


Assemblée générale constitutive
Paris - 15 mai 2001


Mesdames et Messieurs les Premiers Présidents, Présidents et Juges en Chef,
Mesdames et Messieurs les représentants des hautes juridictions de cassation,
Mesdames et Messieurs,

Monsieur Roger DEHAYBE, Administrateur général de l’Agence intergouvernementale de la Francophonie devant, comme il vous l’avait annoncé, participer aujourd’hui à Bruxelles, à la Conférence sur les pays les moins avancés, c’est pour moi un grand honneur de prendre la parole en son nom, à l’occasion de cette cérémonie marquant la fin de l’assemblée constitutive de votre Association des hautes juridictions de cassation ayant en partage l’usage du français.

Pendant ces trois journées vous avez, non seulement examiné, enrichi et adopté les statuts de l’association qui vous unit dorénavant, mais aussi profité de cette première réunion pour aborder déjà un thème de réflexion et donner ainsi corps à l’ardente utilité de vous rencontrer régulièrement pour échanger et débattre de sujets d’intérêt commun.

L’AHJUCAF est donc bien née et fait preuve d’un dynamisme qui laisse augurer qu’elle jouera pleinement sa mission de pôle d’expertise francophone et apportera à la coopération juridique et judiciaire francophone une force de proposition et l’éclairage propre aux juridictions suprêmes que vous représentez.

Je note qu’en pensant à inscrire dans vos statuts la possibilité de convier à vos travaux en observateur, les associations régionales et sous-régionales partageant vos objectifs, vous avez marqué avec force votre volonté d’aider à organiser avec cohérence la concertation francophone dans les domaines qui vous intéressent.

C’est toujours un grand plaisir et un encouragement de voir les plus hautes compétences professionnelles et morales de nos Etats membres, décider de s’unir pour se concerter et œuvrer au développement du dialogue interculturel francophone, dialogue des cultures qui sera d’ailleurs le thème central du prochain sommet des chefs d’Etat et de gouvernement ayant le français en partage, en octobre prochain, à Beyrouth.

Permettez-moi de vous redire combien l’Agence intergouvernementale de la Francophonie est heureuse d’avoir pu favoriser la création de votre association.

Croyez bien que vous la trouverez toujours à vos côtés pour aider au développement de vos activités et vous assurer de son soutien dans les initiatives que vous prendrez au service de l’énonciation et de la diffusion des principes communs à l’espace francophone en matière de Justice.

Je vous remercie.

 
  • Facebook
  • RSS Feed