Renforcer l'entraide, la coopération
et la solidarité entre les institutions judiciaires

A propos

L’AHJUCAF est une association qui comprend cinquante cours judiciaires suprêmes francophones.

Elle a pour objectif de renforcer la coopération entre institutions judiciaires, notamment par des actions de formation et des missions d’expertise.

La jurisprudence des cours suprêmes

Juricaf

Partenaires

 

Allocution

 

Madame Pulchérie FIMEON

Conseiller technique juridique au Ministre de l’Environnement et de la Protection de la Nature


Le droit de l’environnement
Télécharger l'ouvrage au format PDF


Mesdames, Messieurs,

Permettez-moi d’abord de présenter les excuses de Madame le Ministre de l’Environnement et de la protection de la Nature, qui aurait bien voulu prendre part à cette importante réunion constitutive, mais qui n’a pu, pour des raisons indépendantes de sa volonté.
En son nom je souhaite la bienvenue à nos chers hôtes et un agréable séjour en République du Bénin.

Mesdames, Messieurs,

Le droit de l’homme à l’environnement n’est pas une nouveauté en République du Bénin comme dans beaucoup de pays ayant en partage l’usage du Français.
En République du Bénin, il est un droit constitutionnel, dont la mise en œuvre requiert l’intervention de plusieurs acteurs à différents niveaux.
En effet, la protection de l’environnement nécessite, à côté des mesures de sensibilisation et d’incitation, l’exercice par l’Etat de ses missions régaliennes de police. Cette protection ne prend tout son sens que si l’Etat se donne les moyens de contrôler et de faire appliquer les règles qu’il édicte.

Afin de réduire les multiples pressions que subit l’environnement, le Ministère de l’environnement et de la protection de la nature essaie de jouer sa participation dans l’élaboration des textes réglementaires et législatifs dont la mise en œuvre et le contrôle de leur application relèvent des juridictions.

C’est l’illustration pour moi des relations étroites qui devraient exister entre le Département Ministériel en charge de l’Environnement et celui de la Justice.

Ma présence à l’ouverture de cette réunion constitutive, témoigne bien de la prise de conscience de cet enjeu non seulement au niveau national mais au niveau régional, et je m’en réjouis, car la production législative et réglementaire en faveur de l’environnement n’a cessé de croître ces dernières année.

Pourtant, le droit de l’environnement est bien souvent considéré par certains citoyens comme un droit trop théorique et pour d’autres il n’est pas un moyen efficace pour mettre un terme aux atteintes à l’environnement.

Mesdames Messieurs, votre association constitue un creuset pour l’éclosion du Droit de l’environnement dans les pays ayant en partage l’usage du français.

Fort de cela, je vous exhorte donc à travailler afin que, la lutte contre les atteintes à l’environnement à travers la mise en œuvre du droit de l’environnement, devienne réalité, quels que soient leur nature, leur origine et leur lieu, qu’elles soient délibérées ou accidentelles.
Je reste convaincue que tous les objectifs que vous vous êtes assignés seront pleinement atteints pour le bonheur de nos populations et de notre environnement.
Je souhaite pour finir plein succès à vos travaux.

Je vous remercie

 
  • Facebook
  • RSS Feed