Renforcer l'entraide, la coopération
et la solidarité entre les institutions judiciaires

A propos

L’AHJUCAF est une association qui comprend cinquante cours judiciaires suprêmes francophones.

Elle a pour objectif de renforcer la coopération entre institutions judiciaires, notamment par des actions de formation et des missions d’expertise.

La jurisprudence des cours suprêmes

Juricaf

Partenaires

 

Allocution d’ouverture

 

Monsieur Ghaleb GHANEM

Premier président honoraire de la Cour de cassation du Liban
Président de l’AHJUCAF


La mise en œuvre des droits fondamentaux par les règles de procédure


Beyrouth et le Liban sont heureux en ce moment d’être témoins du déclenchement d’une manifestation juridique regroupant trois événements : d’abord la réunion du bureau de l’association des hautes juridictions de cassation ayant en partage l’usage du français (AHJUCAF) , d’autre part la tenue d’un colloque portant sur « la mise en œuvre des droits fondamentaux par les règles de procédure » ;et enfin l’animation d’un atelier ayant pour but de cerner « le rôle du juge dans le dialogue des cultures juridiques et francophones ».

Évoquer Beyrouth , son rayonnement de part le passé et dans le présent , son rôle et sa mission , voire sa destinée … c’est être interpellé par des thèmes récurrents ancrés dans notre conscience et notre culture :

Je veux parler , à cet égard , de la liberté , de l’ouverture , de la communication , de l’indulgence , du pluralisme , des droits de l’homme , de la démocratie , de la culture universelle et de la rencontre des civilisations …

Ces aspirations … les aspirations de nos aïeux sont bien les nôtres malgré les épreuves ininterrompues et le long chemin qui reste à parcourir pour que le vécu soit en harmonie avec les idéaux .

En ma qualité de citoyen libanais , de magistrat et de contributeur actif à la promotion de la francophonie juridique , j’ai le plaisir de vous accueillir m vous tous qui m’avez honoré , ainsi que mon pays , en me confiant la présidence de ce rassemblement répondant à des objectifs considérables … je souhaite donc la bienvenue aux membres du bureau de l’AHJUCAF qui représentent treize pays , aux délégués de l’agence de la francophonie , aux participants au colloque et à l’atelier , ainsi qu’à l’ensemble de l’assistance .

Notre organisme comporte d’après ses statuts deux objectifs fondamentaux :
- Favoriser l’entraide , la solidarité, la coopération , les échanges d’idées et d’expériences entres les institutions judiciaires membres …
- Promouvoir le rôle des hautes juridictions dans la consolidation de l’État de droit , le renforcement de la sécurité juridique , la régulation des décisions juridiques et l’harmonisation du droit au sein des États membres .

Ces deux nobles desseins renferment une multitude d’implications liées aux valeurs de la francophonie qui préconise l’ouverture vers les diverses familles juridiques tout en respectant les spécificités , et ayant toujours à cœur de tendre la main à autrui en dispersant la culture de la démocratie, et en mettant ses trésors au service de l’homme , quel qu’il soit …

Les fonctions que j’occupe me permettent de témoigner de l’apport immense de la francophonie dans ce domaine … je suis quant à moi extrêmement fier d’y contribuer un tant soit peu … une goutte dans un océan …

Les préparatifs à notre rencontre ont nécessité la mobilisation d’une foule d’efforts conjugués tout de la part des responsables de notre association, que de la part de la Cour de cassation françaises sous la présidence de Monsieur le Premier Vincent Lammanda , sans oublier la contribution de l’ambassade de France à Beyrouth , du ministère de la justice et des différents ministères qui nous ont accordé un nombre de facilités .de même la U.N.D.P. , et le secteur privé représenté par la société C.C.C. et son directeur général au Liban youssef Kanaan… qui nous ont fourni un empressé et généreux soutien .

D’autre part , le conseil supérieur de la Magistrature , la Cour de cassation , l’institut des études judiciaires , les participants au colloque tout libanais qu’étrangers , les médias ainsi que des « soldats inconnus « visibles ou invisibles , ont tous permis la réussite de cette manifestation .

J’adresse à vous tous , ainsi qu’à ceux que j’aurais omis involontairement de citer , mes plus vifs remerciements .

Sans vous , nous n’ aurions pas pu mener à bonne fin nos travaux qui se poursuivront durant trois jours , une des trois journées étant consacrée à vous faire connaitre quelques beaux sites de ce pays que , sans nul doute , vous aimez déjà . cet amour, le Liban vous le rend bien et demeurera épris des valeurs que vous représentez ….

Bienvenue à toutes et à tous sur la terre de la liberté .

 
  • Facebook
  • RSS Feed