Renforcer l'entraide, la coopération
et la solidarité entre les institutions judiciaires

A propos

L’AHJUCAF est une association qui comprend cinquante cours judiciaires suprêmes francophones.

Elle a pour objectif de renforcer la coopération entre institutions judiciaires, notamment par des actions de formation et des missions d’expertise.

La jurisprudence des cours suprêmes

Juricaf

Partenaires

 

Albanie, Cour suprême

 


Après la Faculté de Droit, l’Ecole de la Magistrature assure la formation des juges (juges et procureurs). Leur formation professionnelle inclut le programme initial qui a un caractère obligatoire pour les candidats en magistrature et le programme pour le perfectionnement en continu des magistrats.
La formation initiale des candidats inclut une période de trois ans composée par :
- une année de formation théorique, pendant laquelle les étudiants poursuivent des cours académiques dans le domaine matériel et procédural du droit et de l’étique judiciaire ;
- une année de pratique (stage préprofessionnel), dédiée à des entrainements pratiques spécialisés dans des Cours, sous la direction d’un juge.
- une année de stage professionnel, pendant lequel les étudiants qui reçoivent des appréciations positives par le conseil académique de l’Ecole de la Magistrature sont nommés de façon temporaire auprès des juridictions de première instance, où ils jugent des petites affaires sous la surveillance de juges expérimentés.
A la fin de la troisième année, le conseil académique évalue les étudiants et recommande leur nomination en tant que juges auprès des juridictions de première instance.
Dans le cadre de leur formation il n’y a pas de doutes par rapport a l’indépendance, au contraire, l’Ecole de la Magistrature est l’un des facteurs de renforcement de l’indépendance du pouvoir judicaire

 
  • Facebook
  • RSS Feed